9782266250689Résumé

Elizabeth a disparu. Maud ne cesse de retrouver des bouts de papier dans ses poches, avec ce simple message. Elizabeth a disparu. Le plus troublant : c’est sa propre écriture. Mais elle ne se souvient pas avoir écrit ces mots. Maud ne se souvient d’ailleurs plus de grand-chose ces derniers temps. Elle ne se souvient plus de l’heure, ni si elle a mangé ni si sa fille est venue la voir. Ce qu’elle sait, en revanche, c’est qu’elle n’a pas vu sa vieille amie Elizabeth depuis longtemps. Trop longtemps. Lorsqu’elle tente d’alerter ses proches, elle a droit à des sourires indulgents, personne ne la prend au sérieux, elle est septuagénaire et on la traite comme une enfant de 4 ans. Malgré tout, Maud est de plus en plus persuadée que quelque chose est arrivé à Elizabeth. De la même façon que quelque chose est arrivé, cinquante ans plus tôt, à sa propre soeur aînée, Sakey, dont la disparition ne fut jamais élucidée. Maud ferait-elle un transfert inconscient ? Confondrait-elle le passé et le présent ? Mais n’y a-t-il pas tout autant de mystères autour d’elle aujourd’hui qu’à l’époque ? Maud va bientôt devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

L’avis de Cassandre

Il me tardait de découvrir L’oubli d’Emma Healey, les avis à sa sortie étaient très positifs et surtout, il a été édité en France chez Sonatine, un excellent éditeur à mes yeux. Je regrette de ne pas l’avoir lu plutôt car… waouh !

Dans L’oubli, le lecteur suit exclusivement Maud, une dame âgée atteinte de la maladie d’Alzheimer. Lorsque l’on débute le roman, l’état de Maud n’est pas encore trop « grave ». Elle a une aide à domicile et la visite quotidienne de sa fille Helen et sa petite fille, Katy. Elle oublie des détails concernant la mémoire à court terme comme le fait qu’elle a déjà acheté certaines choses au magasin et qu’elle achète en double et perd la notion du temps. Mais grâce à des aide-mémoires, des notes sur papier qu’elle garde sur elle, elle arrive à s’en sortir à peu près. Elle a aussi une amie qui habite près de chez elle, Elizabeth, mais la dame ne répond pas à son téléphone, ne semble pas chez elle et Maud s’inquiète. Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Pourquoi personne ne la prend au sérieux ? Maud sait qu’elle a la mémoire qui flanche, alors elle essaye d’enquêter, de comprendre et note jour après jour ses découvertes. Cette enquête la plonge dans le passé, où on découvre que pendant son adolescence, la sœur de Maud a disparu.

L’oubli est un roman que je n’ai pas pu lâcher malgré des choses importantes à faire dans mon quotidien. Qu’importe, je voulais connaître la suite de l’histoire ! J’ai adoré le fait qu’on oscille entre passé et présent, on avance dans deux histoires à la fois, on est intrigué et on a besoin de savoir. J’ai été émue par Maud et par la maladie qui empire au fur et à mesure. J’ai eu beaucoup de peine pour ses proches qui la voient diminuer et qui doivent constamment répéter et qui ont surtout peur pour elle. Car le quotidien de Maud est truffé de dangers : et si elle mettait le feu dans la maison ? Et si elle sortait et se perdait ? On s’attache tellement à elle, cette femme qui a vécu plus d’un drame dans sa vie. C’est difficile de la voir peiner à ce point, oublier ce qu’elle cherche, faire plusieurs fois la même action… On espère qu’elle trouvera les réponses à ses questions, avant qu’il ne soit trop tard.

L’intrigue m’a énormément plu, les thrillers psychologiques sont indéniablement ceux que je préfère. Peu d’action mais un suspense qui nous tient en haleine. Gros point positif pour les personnages, pour ce pari risqué de prendre pour personnage principal quelqu’un de malade, à qui on ne peut pas toujours se fier hélas. L’oubli brille par sa justesse et son réalisme dans sa façon de traiter Alzheimer. Contrairement au titre, je n’oublierai pas cette histoire ni ses personnages.

L’oubli de Emma Healey, paru en mai 2015 aux éditions Pocket, 416 pages, 7,30€

13 comments on “L’oubli de Emma Healey”

  1. Je ne connaissais pas du tout ce livre. Mais quel dommage, parce qu’il correspond en tout point à ce que j’aime : l’aspect psychologique très fort.
    Je le note donc sur ma PAL, merci à toi pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *