Résumé

Paris, 1907. Un mystérieux « tueur à répétition » fait trembler la capitale en s’attaquant à l’entourage de personnalités célèbres et aux policiers qui enquêtent sur son cas. En plus de la terreur, il sème derrière lui de curieux symboles ésotériques et, dans la gorge de ses victimes, un domino double. La presse accuse « Double Six », un ancien bagnard au torse tatoué, dont la rumeur dit qu’il aurait plusieurs vies.

Le préfet Lépine confie l’affaire à l’inspecteur Lacinière, un Rennais sans attaches ni famille, qui monte une petite équipe constituée d’une jeune femme noble aux élans féministes et d’un jeune agent qui n’a pas froid aux yeux. Lacinière est convaincu que Double Six n’est pas le coupable. Pour le prouver, il doit retrouver sa trace entre chien et loup, dans le Paris du début du XXe siècle, et résoudre les énigmes que le véritable tueur élabore à son intention…

L’avis de Cassandre

L’histoire se déroule dans le Paris de 1907. L’inspecteur Lacinière a été missionnée sur une enquête. Le « Domino » un tueur en série sévit et perpétue d’affreux crimes. Personne n’a été en mesure de l’arrêter ni de découvrir quoi que ce soit de probant. L’inspecteur Lacinière est en quelque sorte le dernier espoir des forces de l’ordre, mais cette enquête va lui donner bien du fil à retordre…

La première chose que j’ai aimée, c’est l’immersion dans le Paris du siècle dernier. Pierre Baranger a su créer une ambiance unique, teintée d’expositions universelles, de progrès techniques et même d’un peu de magie et de vaudou. J’ai aussi apprécié le fait qu’il nous livre plein de détails scientifiques, autant sur les crimes que sur les inventions de l’époque, j’ai eu la sensation de voyager !

Côté personnage, Lacinière est très intéressant et perspicace. On s’attache à cet homme pas toujours tendre et à ses acolytes. D’ailleurs, j’ai trouvé génial de retrouver une femme dans la police qui ne manque pas de fermer les clapets à ceux qui lui sortent des critiques machistes.

L’intrigue est bien menée, malgré le pavé de 570 pages, on est happés par l’histoire et on se demande bien quelle en sera l’issue. J’ai par contre été surprise mais un peu déçue par le dénouement, j’aurais peut-être souhaité autre chose. Néanmoins, je ne m’attendais certainement à ces révélations et le coup est plutôt réussi !

Pour conclure, un policier avec de chouettes personnages, une bonne ambiance et une intrigue qui nous tient en haleine. Qui a dit que les français étaient mauvais en romans policiers ?

L’effet domino de François Baranger, paru en février 2017 aux éditions Bragelonne, 570 pages, 21,50€

6 comments on “L’effet domino de François Baranger”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *