il faut sauver zoéRésumé

« Ma sœur était le genre de personne pour qui les nuages s’écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c’était risquer de rester dans l’ombre. »

Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie.

Mais comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa sœur, Zoé, assassinée un an plus tôt, continue de la hanter ?

Quand elle met la main sur le journal intime de sa sœur elle découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire…

L’avis de Cassandre

Il faut le dire, Alyson Noël n’est pas mon auteur préféré. J’ai été très déçue par le premier Eternels, lu au moment de sa sortie et je n’ai pas aimé plus que ça L’été où ma vie a changé. Comme on dit, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis et j’ai tout de même souhaité lire ce titre qui me paraissait différent des autres. Et le bilan est plutôt positif !

Echo a quinze ans et fait sa rentrée au lycée, entourée par ses meilleures amies. Une histoire qui semble banale et pourtant non. L’adolescente a perdu sa sœur, un an plus tôt, événement qui laisse une famille dévastée et décousue. Alors elle vit comme elle peut, jusqu’à ce que le journal intime de sa sœur Zoé atterrisse entre ses mains. Elle le lit donc, petit à petit et sa vie s’en retrouve bouleversée.

Echo est une jeune fille attachante et assez mature. Elle se pose les bonnes questions et j’ai apprécié son honnêteté envers les autres et envers elle-même. Echo a toujours vécu dans l’ombre de sa sœur, belle et aimée de tous. Et, même après sa mort, ce problème se pose encore. Les gens l’associent à sa sœur et à la tragédie qui s’est produite. Pas évident pour une fille en quête d’identité.

L’histoire n’est pas forcément très originale mais cela ne l’empêche pas d’être bonne. Le journal intime permet à Echo de connaître la face cachée de Zoé et de constater que tout n’est pas rose en dépit des apparences. Ce journal est aussi le moyen, pour elle, d’avancer, autant sur son deuil que sur le passage à l’âge adulte.

En somme, c’est un bon roman parsemé de personnages intéressants. J’aurais juste aimé qu’il soit plus long et en savoir plus sur la fin qui reste un peu ouverte. En attendant, me voilà réconciliée avec l’auteur !

Il faut sauver Zoé d’Alyson Noël, paru le 12 juin 2014 aux éditions Michel Lafon, 288 pages, 14,95€

8 Comments on Il faut sauver Zoé d’Alyson Noël

  1. Le titre m’a fait sourire car une amie à moi s’appelle comme ça et j’aime bien la taquiner. Mais pour être sérieuse ce livre me tente bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *