Résumé

Poursuivi par le FBI, Sal Cupertine, un tueur mafioso, se convertit en rabbin pour échapper à la justice. Mais à Las Vegas, difficile d’échapper aux combines mafieuses…

Discret, efficace, et doté d’une mémoire hors norme, Sal Cupertine est le tueur à gages de la mafia de Chicago. Jusqu’au jour où – bavure – il abat trois agents du FBI, et doit illico quitter la ville. Il est fini. Ou presque… Une opération chirurgicale plus tard, adieu Sal Cupertine : voici David Cohen, rabbin à Las Vegas. Armé de sa Torah, notre voyou se prend rapidement au jeu. Mais il semblerait que Dieu, et surtout la mafia, ait d’autres visées pour lui : le cimetière qu’il administre sert en effet de plaque tournante à un trafic des plus étranges. Sans compter l’agent Jeff Hopper, toujours à ses trousses, et bien décidé à lui administrer l’extrême onction en souvenir de ses collègues assassinés…

L’avis de Yesmine

Chaque grande ville est tenue par une famille, à Chicago « la famille » ayant des origines italiennes tient la ville d’une main de fer. Un de ses meilleurs éléments, le tueur à gage, Sal Cupertine est envoyé sur une transaction de drogue. Homme intelligent et clairvoyant, il découvre qu’il s’agit en réalité de membres du FBI. A l’image de sa réputation, il va les tuer mais sous l’effet de la drogue il va laisser des traces. Pour le sauver, la famille, va lui faire traverser le pays jusqu’à Vegas pour le transformer. Il va devenir le rabbin respecté de la synagogue, qui elle non plus, n’est pas toujours des plus respectables.

On va découvrir dans ce livre, les deux facettes de la mafia. Des tueurs sans scrupules mais attachés à la famille et qui ne vivent que pour leurs enfants. On va prendre totalement parti pour ce tueur à gage obligé de suivre aveuglement des inconnus. Un peu contradictoire vu qu’il s’agit tout de même de l’un des assassins les plus importants de Chicago. Une image paradoxale, puisqu’on en vient à détester le policier qui tente de venger son équipe.

Âmes sensibles s’abstenir puisque les meurtres vont couler à flots (oui je sais ce n’est pas la bonne expression) ! J’ai vraiment apprécié l’écriture de ce livre, un livre qui rentre dans les détails les plus infimes de l’histoire. On a pu ressentir la moindre émotion que nous ont fait partager les personnages. Un bon livre qui nous fait aussi découvrir en quelque sorte le monde du judaïsme, un peu perverti, je l’avoue !

Une bonne lecture à vous, même dans les lieux saints le crime persiste !

Gangsterland de Tod Goldeberg paru le 15 juin 2017 aux éditions 10/18, 456 pages, 8,80€

 

4 comments on “Gangsterland de Tod Goldeberg”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *