Couv - DéchirésRésumé

Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un rottweiler, il ne s’inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu’il devrait. Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l’apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Sténo, n’est-elle pas l’occasion qu’il attendait – celle de prendre un nouveau départ et d’accomplir enfin quelque chose de grandiose ? Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le « nouveau » Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c’est tuer ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?

L’avis de Cassandre

Déchirés est le premier roman que je lis, édité par Super 8, une maison toute récente.

Chase et Sténo sont deux meilleurs amis, accros à la méthamphétamine. Un beau jour, sortant d’un trip, ils aperçoivent une petite fille qui massacre et dévore un rottweiler. Ils pensent d’abord qu’ils hallucinent, avant de se rendre compte que le monde est devenu fou. Et pour cause, un jour les humains se sont endormis et certains sont revenus « à la vie ». Chase et Sténo ont la chance d’avoir survécu et on dirait bien que la drogue n’y est pas pour rien !

Je n’ai jamais été très portée par les univers de zombies, du moins pas au cinéma. Mais les romans m’attirent davantage et celui-ci me paraissait idéal pour débuter. Il est écrit sous forme de journal intime où Chase raconte ce qui s’est passé et partage ses pensées avec nous. La première partie est plutôt drôle, du moins dans les répliques pleines d’humour noir. Mais la réalité ne tarde pas à prendre le dessus, des tensions se font sentir et la peur apparaît. C’est le moment pour Chase et Sténo de prendre des décisions et d’agir.

Si je devais qualifier ce roman, je dirais qu’il est complet : des frissons, de l’humour, de l’action et de l’amour. Ce n’est pas juste un roman qui sert à passer une nuit blanche. Il est plus profond que cela et nous invite à nous poser des questions. Vaut-il mieux avoir vécu ou survivre ? La fin ne pourrait pas être mieux à mon goût.

Conquise par cette histoire, je la recommande bien évidemment. Attention toutefois, certaines scènes pourraient choquer un lectorat jeune et/ou sensible.

Vous hésitez à vous lancer dans cette lecture ?  Allez donc lire l’avis de Léa !

Déchirés de Peter Stenson, paru aux éditions Super 8, 315 pages, 21€

7 comments on “Déchirés de Peter Stenson”

  1. Je n’ai jamais lu d’histoires sur les zombies, du coup, je pense qu’un jour je devrais m’y mettre. Par curiosité, ça m’intrigue, alors pourquoi pas celui-ci ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *