7 joursRésumé

Benny Griessel, déjà rencontré dans Le Pic du diable et 13 Heures, est un flic atypique dans le paysage du roman policier. Alcoolique, certes (comme plus d’un confrère fictionnel), mais sincèrement cramponné à son nouveau vœu de sobriété, et fragilisé par la piètre opinion qu’il a de lui même. Déchiré entre les échecs de sa vie privée et son exceptionnelle conscience professionnelle, Griessel est ici confronté à un ultimatum : un mystérieux imprécateur menace, dans des mails délirants, de tuer un policier par jour tant que le meurtrier de la jeune et belle avocate d’affaires Hanneke Sloet n’aura pas été arrêté. Et il met aussitôt sa menace à exécution. Le problème est que l’enquête préliminaire n’a rien donné : ni indice, ni mobile, ni suspect (ou à peine…). Grissel devra donc repartir de zéro. A l’arrière-plan, se dessine bientôt un paysage urbain d’intérêts politiques et financiers, de compromission et de corruption, qui ouvre bien des perspectives. Jusqu’au surprenant coup de théâtre final.

L’avis de Cassandre

Lire 7 jours était pour moi l’occasion de découvrir Deon Meyer, l’auteur sud-africain à la renommée internationale.

J’ai pu faire la connaissance de Benny Griessel, un policier récurrent dans les romans de l’auteur. Dans ce titre, l’équipe de police reçoit des menaces. L’anonyme exige d’eux qu’ils rouvrent une enquête de meurtre non-élucidé et trouvent le coupable. Dans le cas contraire, il tirera sur un policier, tous les jours. Qui est-il ? Pourquoi veut-il que cette ancienne affaire soit résolue ? Quel est son but ? Plein de questions naissent au fil de notre lecture et nous sommes, comme Benny, dans le flou.

Bien que complexe, j’ai apprécié cette histoire qui soulève des problèmes bien plus importants qu’il n’y paraît. A travers ce roman, on entraperçoit l’Afrique du sud actuelle que j’ai adoré découvrir même si j’avais envie d’en savoir davantage. On comprend les tensions qui règnent dans ce pays, notamment liées à la couleur de peau.

J’ai adoré les personnages, Benny a ses failles, c’est un homme qui a souffert et fait souffrir son entourage mais qui veut se racheter. Il m’a touchée de par sa combattivité et son envie de remonter la pente coûte que coûte. C’est aussi un flic efficace et investi. J’ai apprécié sa relation naissante avec Alexa, une chanteuse alcoolique qui risque de le faire plonger à nouveau. Mais il est indéniable qu’il en pince pour elle et il n’a pas peur de replonger à cause d’elle. Les personnages secondaires sont eux aussi intéressants et plein d’humanité. J’ai envie d’en savoir plus pour eux !

Pour conclure, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire et parfois perdu le fil de l’enquête, mais j’ai adoré l’univers de Deon Meyer et ses personnages. Je le retrouverai avec plaisir dans une autre enquête.

7 jours de Deon Meyer, paru le 2 octobre 2014 aux Éditions Points, 528 pages, 8€

5 Comments on 7 jours de Deon Meyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *