ph_couv_132Résumé : 

« C’est le biff et le sexe qui font tourner le monde. Et c’est mon dos qui les fait tourner de l’oeil. C’est fou de produire autant d’effet sur la gent masculine avec une seule paire de fesses, mais comme c’est une activité lucrative, je twerke sous les regards lubriques. Je remarque un Saoudien aux yeux vifs et brillants. Il s’entretient avec le patron du club et me pointe du doigt en souriant. Je détourne le regard. Il ne manquerait plus qu’ils croient que je suis intéressée… »

Heaven Alighieri est trop belle pour être pauvre. Un principe comme un autre pour la jeune michetonneuse qui écume les soirées branchées de la capitale avec ses inséparables copines : Anissa la pulpeuse, Stéphanie la blonde et Maya l’intello. Armées d’une plastique de rêve et d’un culot à toute épreuve, prêtes à bien des folies pour un sac Chanel, une paire de Louboutin ou une robe Azzeddine Alaïa, ces quatre bombes sexuelles rivalisent d’ingéniosité dans le but d’épingler le gros poisson :
champions de foot, artistes, hommes d’affaires… tout mâle est bon à prendre pourvu qu’il ait une carte Infinite Black.

Insouciante et déterminée à se faire une place au soleil, Heaven ne lésine pas sur les stratagèmes pour accrocher ses conquêtes. Mais le jour où elle décide de séduire N, le rappeur à la mode, sa vie de champagne et de stilletos sur fond de rap-dancehall prend un nouveau tour…

L’avis de Yesmine 

Comme le titre l’indique, on entre dans la vie très « spéciale » des michetonneuses, avec une recherche perpétuelle de gros poissons pour se faire « rincer ». Un sport à l’horizontale qui rapporte gros pour Heavy et ses copines. Mais entres jalousies, rumeurs, trahisons et vengeances…les plans de chacune vont être bouleversés !

Ne vous attendez pas à un vocabulaire très évolué, entre propos racoleurs et vision du monde assez égoïste de cette population, un livre qui n’a pas retenu mon attention. On comprend vite l’intelligence de Heaven, une égocentrique doublée d’une profiteuse, j’ai du mal à m’accrocher à ce genre de personnage qui est à l’opposé de ma vision de la femme.

L’histoire assez bancale au début, des scénarios qui se répètent, de la jalousie mal placée sur fond de sexe, de fric, de drogue et de violence. Lorsque sa vie prend forme, des projets se réalisent presque…elle se lasse et préfère ouvrir les cuisses plutôt que de s’investir et de se battre !

Une morale de l’histoire inexistante puisqu’elles sont toujours autant nombrilistes et opportunistes.

Une bonne lecture à vous, une vision de la femme objet assumée malheureusement !

Les michetonneuses de Rose Emilien, aux éditions DonQuichotte, 368 pages, 20,90€

1sur5

Une patoune sur cinq : ma vision de la femme, de la vie et du travail est à l’opposée de ce livre ! 

9 comments on “Les michetonneuses de Rose Emilien”

    • Après ce livre était prometteur mais finalement elle n’apprend pas de ses erreurs… Donc c’est vraiment énervant !

  1. Olala pas du tout pour moi, super mentalité de l’auteure pour le sujet, franchement… Enfin bref, on ne va pas débattre, au moins ton avis aura le mérite d’éviter le mauvais achat à plusieurs lecteurs ! 🙂

    • Oui, après je pense que le sujet reste bien mais il aurait fallu une morale dans l’histoire. Faire entendre que « l’on peut réussir dans la vie » ou « avec de la motivation on y arrive » ou « l’argent ne fait pas le bonheur »… mais non ><

  2. C’est idiot de croire que l’auteur ne fait pas du féminisme. Elle dépeint le quotidien d’une michetonneuse et se montre juste et acerbe. Vous avez vu le doigt au lieu de regarder la lune. j’ai apprécié ce livre !

    • Merci de votre retour, au contraire ce qui est idiot, c’est de ne pas prendre en considération qu’il ne s’agit que de mon avis et d’un ressentiment. J’ai pris la peine de lire ce livre jusqu’ la fin et je ne l’ai pas apprécié. Vous avez vu la blogueuse au lieu de voir l’avis 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *