Bonjour à tous,
Qu’on se le dise, janvier semble toujours durer 1000 ans, il fait froid, gris, humide et on rêve de revoir le beau temps et de sortir à nouveau. Le seul point positif avec ce mois, c’est qu’on peut accorder plein de temps à la lecture en mode cocooning. Et je dois dire que j’ai bien avancé ce mois-ci. Prêts à découvrir ma sélection ?

Glory de Elizabeth Wetmore

Gloria est une jeune fille de quatorze ans qui aime sortir et s’amuser, comme beaucoup d’adolescentes de son âge. Malheureusement pour elle, elle fait une mauvaise rencontre. Violée et laissée pour morte, Gloria qui désormais se fait appeler Glory se relève et survit à ce drame. Au Texas, dans les années 1970, on ne s’émeut que trop peu de cette histoire. A vrai dire, on s’inquiète plus de l’avenir du jeune homme qui est entaché… Glory est un roman polyphonique, où chaque femme ayant un lien direct ou indirect avec l’histoire de la jeune fille. Cela m’a d’ailleurs fait penser à l’excellent Un matin ordinaire de Marjorie Tixier. Un titre qui nous ébranle, nous bouscule, nous fait frémir. Cette histoire est criante d’injustice, elle parle de racisme, d’inégalités, de la brutalité des hommes et du peu de perspectives qu’ont ces femmes dans ce Texas pauvre et aride. Mais au bout de ce tunnel âcre et poussiéreux, il y a l’espoir que les femmes se révoltent.

Glory de Elizabeth Wetmore, paru en août 2021 aux éditions Pocket, 368 pages, 7,60€

Iron Widow de Xiran Jay Zhao

J’ai reçu Iron Widow grâce à Babelio et aux éditions de la Martinière Jeunesse que je remercie pour cet envoi. Je me suis inscrite car ce titre change complètement de mes lectures habituelles et j’en ai beaucoup entendu parler. La couverture avec rabat est magnifique et en dit long sur l’ambiance de ce roman. Nous nous plongeons dans un univers futuriste asiatique. Dans ce monde, les hommes combattent et les femmes se sacrifient. Zetian a vu sa sœur mourir au combat et décide de s’engager pour se venger. Le moins qu’on puisse dire est qu’Iron Widow est un roman plein d’action et de rebondissements. J’ai trouvé la thématique originale mais je n’ai pas su m’attacher à Zetian, il s’agit d’une jeune femme très endurcie que rien ne semble émouvoir. Elle est pleine de hargne, ce qui en fait un personnage redoutable. Pour conclure, j’ai aimé ce titre de science fiction, Xiran Jay Zhao bouleverse les codes, pour notre plus grand plaisir.

Iron Widow de Xiran Jay Zhao, paru en janvier 2022 aux éditions de la Martinière Jeunesse, 464 pages, 20€

Lore Olympus de Rachel Smythe

Comme beaucoup, j’attendais avec impatience la sortie de Lore Olympus. Tout le monde en parle depuis des semaines et il me tardait de découvrir cet univers. Premièrement, la couverture est une petite merveille, elle est reliée, en relief et les couleurs sont superbes. Lore Olympus, c’est un roman graphique mettant en scène les personnages de la mythologie… à notre époque ! Nous découvrons des personnages tels qu’Hadès, Perséphone ou encore Artémis. Ceux-ci, dotés de pouvoirs, vivent dans monde actuel avec Smartphones et réseaux sociaux. J’ai beaucoup aimé l’idée de dépoussiérer les Dieux, les faire vivre en XXIème siècle avec nos problématiques actuelles mêlées à leurs pouvoirs surnaturels. L’ambiance évoque un peu Gossip Girl où tous les coups sont permis. Les illustrations, très modernes et colorées m’ont pleinement convaincue. J’ai passé un excellent moment avec ce premier volume, il me tarde de découvrir la suite !

Lore Olympus de Rachel Smythe, paru en janvier 2022 aux éditions Hugo & Cie, 24,95€

Les Monstres de Maud Mayeras

J’ai découvert Maud Mayeras il y a quelques années avec Reflex puis, Lux. Ces deux titres m’ont énormément plu et je suis ravie de la retrouver avec ce troisième roman. Les Monstres est l’histoire d’un terrier dans lequel vit deux monstres, leur mère et Aleph qui leur dépose de la nourriture, vide leur seau à déjections et participe à leur « éducation ». Il est leur seul lien avec l’extérieur, où vivent les humains. Jusqu’au jour où la porte du terrier s’ouvre… Je ne dévoilerai rien de plus de l’intrigue pour ne pas gâcher votre plaisir. Les Monstres est un véritable page-turner, les chapitres sont courts et addictifs, l’ambiance, elle, est anxiogène, l’air y est vicié. J’ai adoré la thématique des monstres, ceux qui sont une page blanche qu’on façonne intégralement. La plume de l’autrice est acérée et l’histoire, narrée à la manière d’un horrible conte, tout ce que j’aime ! Pour conclure, Les Monstres est un roman parfaitement noir qui ravira les fans du genre.

Les Monstres de Maud Mayeras, paru en janvier 2022 aux éditions Pocket, 336 pages, 7,60€

Tout ira bien de Damian Barr

« Tout ira bien », c’est cette phrase qu’on prononce pour encourager quelqu’un et dont on ne pense pas un mot, au mieux, on essaie d’y croire. Cette phrase, deux protagonistes sud-africains de deux époques différentes vont l’entendre. D’abord, il y a Sarah van der Watt qui, en 1901, se voit contrainte de quitter sa ferme avec son fils Fred, âgé de 6 ans. Son mari est parti se battre. La mère et le fils ainsi que des milliers de personnes sont parqués dans le tout premier camp de concentration de l’Histoire. En 2010, Willem, 16 ans est « différent ». Pour faire de lui un homme, sa mère et son beau-père l’inscrivent à Aube Nouvelle, un camp qui endurcit les garçons. A lui aussi, on dit que « tout ira bien ». Bien évidement, il y a un lien entre ces deux personnages qu’on découvre au fil des chapitres. Je méconnais l’histoire de l’Afrique du Sud et je me suis sentie un peu perdue parmi les histoires de guerre des Boers, les afrikaners et même la situation actuelle de ce pays. J’avoue avoir dû me documenter un peu en parallèle pour pleinement apprécier ma lecture qui, bien que fictive, s’appuie sur de nombreux faits historiques réels. J’ai beaucoup apprécié ce roman qui certes, n’est pas facile à lire. Il y a tant de cruauté et de barbarie dans ces deux histoires. Le temps passe et on commet encore et toujours les mêmes erreurs. Un roman important qui nous permet de faire notre devoir de mémoire.

Tout ira bien de Damian Barr, paru en octobre 2021 aux éditions 10/18, 384 pages, 8,10€

Concrete Rose de Angie Thomas

Concrete Rose est une histoire qui se déroule avant The Hate U Give que je n’ai pas lu et qui peut se lire indépendamment. L’histoire se déroule en 1998. Nous rencontrons Maverick, dix-sept ans. Le jeune lycéen deale pour offrir des beaux cadeaux à sa petite-amie et aider sa mère qui élève seul son fils, son mari étant en prison. Outre le fait d’être membre d’un gang redoutable, Maverick voit le ciel lui tomber sur la tête lorsqu’il découvre qu’il est le père d’un bébé de trois mois via un test de paternité, et pire, lorsque la mère se fait la malle et lui laisse la garde de l’enfant. Il va falloir être fort, devenir adulte et responsable. Je me suis tout de suite attachée à ce jeune homme qui, malgré ses mauvaises fréquentations, met tout en œuvre pour devenir quelqu’un de bien et avoir un avenir. Sa mère est très touchante, elle ne rejette pas son fils mais l’aide à se responsabiliser. Le style d’écriture, très « parlé » et urbain m’a plu et est tout à fait adapté à l’histoire. Je suis ravie d’avoir découvert la plume d’Angie Thomas, je lirai avec grand plaisir The hate U give.

Concrete Rose de Angie Thomas, paru en janvier 2022 aux éditions Nathan, 407 pages, 17,95€

Pouvons-nous aider les ours polaires ? de Katie Daynes

Les ours polaires en ont ras la caquette de voir leur banquise s’amoindrir. Ils partent donc en voyage, rendre visite à des enfants pour leur faire part de leur problème et essayer de trouver des solutions. Effectivement, la fonte des glaces ne concerne pas que les ours mais tous les êtres vivants dont les êtres humaines. Et nous pouvons tous agir à notre échelle. Cet album m’a énormément plu. J’ai apprécié cette introduction avec ces ours qui sensibilisent les enfants aux enjeux climatiques. Le phénomène du réchauffement climatique est bien expliqué et les actions concrètes. Il est crucial de sensibiliser dès le plus jeune âge sur cette thématique qui est notre avenir. Les illustrations sont jolies et j’ai aimé les petites découpes sur certaines pages. Un album indispensable à offrir dès six ans !

Pouvons-nous aider les ours polaires ? de Katie Daynes, paru en novembre 2021 aux éditions Usborne, 48 pages, 11,95€

De la tête aux pieds : ces inventions qui nous rendent plus forts de Florence Pinaud et Arnaud Nebbache

Notre corps humain offre des pouvoirs incroyables. Les inventions, elles, permettent de le réparer, de le protéger, de développer d’autres pouvoirs encore. Cet album propose des doubles-pages thématiques telles que le cerveau, le dos, les yeux ou encore le cœur. Y sont présentées des inventions en rapport avec l’organe ou la partie du corps ainsi que des projets en cours, les inventions du futur. J’ai adoré ce titre qui met en lumière les progrès technologiques qui nous aident au quotidien et surtout, ceux à venir. Cela laisse rêveur sur les avancées de demain. Les illustrations sont très jolies et colorées. Un album passionnant qui captivera les enfants (et leurs parents) dès l’âge de 9 ans.

De la tête aux pieds : ces inventions qui nous rendent plus forts de Florence Pinaud et Arnaud Nebbache, paru en janvier 2022 aux éditions Nathan, 47 pages, 16,90€

Et Audrey a lu la romance suivante :

High School Initiation de Sianna Milano

High School Initiation raconte la romance entre Ambre et Fabio qui débute à leur entrée en terminale. C’est un coup de foudre dès la première rencontre. C’est une romance un peu « type », je m’explique : ils s’aiment à la folie, mais il y a toujours une personne ou un événement qui vient interférer. J’ai tout de même apprécié cette jolie histoire, mais j’ai parfois eu un peu de mal avec le style d’écritures. J’avais parfois l’impression de repartir une dizaine d’année en arrière et de lire une fan fiction sur un blog. Les chapitres sont courts, ce qui permet de lire cette histoire dans les transports assez facilement, il n’a d’ailleurs pas fait long feu malgré ses 436 pages.

High School Initiation de Sianna Milano, paru en février 2022 aux éditions Addictives, 436 pages, 14,90€

Quel a été votre titre préféré de ce mois de janvier ?

4 Comments on Les chroniques de janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.