WGRésumé

Oseriez-vous franchir la ligne rouge ?

Peut-être que si Lilah en était restée là, les choses se seraient passées différemment pour elle, pour Carter et pour Julie. Peut-être que Lilah aurait vécu avec Carter l’histoire d’amour dont elle avait toujours rêvé. Peut-être que Julie aurait surmonté sa passion passagère pour Carter en se livrant corps et âme à la danse, au chant et au théâtre… Il y a beaucoup de  » peut-être  » dans cette histoire, beaucoup de tournants aussi. Si Lilah, Carter ou Julie avaient emprunté un autre chemin, leurs vies n’auraient pas été bouleversées à ce point. Mais l’attention exclusive de Carter ne suffisait plus à Lilah. Il fallait aussi qu’elle élimine toute menace potentielle.

L’avis d’Audrey

Depuis leur seconde, Carter et Lilah forme un couple « parfait ». Carter est un garçon toujours bien habillé mais surtout très gentil, généreux et attentif. Quant à Lilah, elle est très dépressive. Carter est toujours aux petits soin pour elle, même quand elle pique des crises ou quand elle se défoule sur lui lorsqu’elle est de mauvaise humeur.
Mais lors de leur année de terminale, pendant une soirée, Lilah pique une grosse colère et décide de partir seule. Carter n’en peut plus, et rencontre lors de cette soirée Julie, ce qui ne va pas plaire à Lilah, qui en est jalouse.

Je ne vais pas passer par quatre chemins, le personnage de Lilah est détestable. Carter fait tout pour l’aider, il est présent pour elle, très attentif à ses moindres réactions, mais elle préfère ne penser qu’à sa petite personne, elle est très égoïste. On met cela sur le compte de son instabilité, mais pour moi, ce n’est pas parce qu’elle est dépressive, qu’elle doit se comporter comme elle le fait avec lui. J’ai été horrifiée par sa personnalité et surtout par ses actions.

L’histoire repose sur la jalousie (le titre est donc très représentatif). On peut voir ce que la jalousie peut faire faire, et je trouve que Sean Olin a très bien développé ce sujet. C’est l’un des gros points positifs de ce livre.

Ayant adoré Qui veut tuer Britney ? du même auteur, je suis un peu déçue par Jalousie, il n’est pas mauvais, mais je n’ai pas su l’apprécier suffisamment. Je pense que c’est principalement dû au fait, que je n’ai pas pu supporter le personnage de Lilah un seul instant.
Malgré cet avis mitigé, je dois dire que l’épilogue m’a intriguée et que je lirai donc la suite.

Jalousie de Sean Olin, paru le 16 octobre 2014 aux éditions Robert Laffont, 341 pages, 17,90€

6 comments on “Jalousie de Sean Olin”

  1. Je voulais le lire me l’acheter, une amie à moi me l’a passé en ebook et je pense que ça sera suffisamment pour moi car plus je vois les avis dessus moins j’ai envie de le lire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *