vers le bleuRésumé

Ornella et Anoushka vivent dans une caravane avec une mère loufoque et immature.
Alors que la petite Anoushka prépare l’élection de Mini- Miss Camping, Ornella se prépare à quitter le trio devenu étouffant pour enfin vivre sa vie, sa vie à elle ! Malheureusement, elle sera devancée par « La Mère », qui se sauve avec un vieil ami d’enfance fraîchement retrouvé… Et Ornella, qui rêvait de liberté, doit assumer l’éducation de sa sœur, l’impayable Noush.

L’avis de Cassandre

Mais rapidement, Noush se révèle très débrouillarde. Elle entraîne sa sœur dans de drôles de combines pour survivre – et parsème de fantaisie le difficile quotidien.

Ornella, dix-huit ans, et sa sœur Noush, neuf ans, vivent dans une caravane. Leur mère, immature et incapable de s’occuper d’elles, les laisse à leur sort et part vivre avec un homme riche. Mais que faire quand on n’a pas de parent, un habitat précaire, pas d’argent et un avenir incertain ?

C’est, encore une fois, la couverture qui m’a interpellée. Je trouve toutes celles de cette collection très expressives et travaillées. Celle-ci m’évoquait l’espoir d’un avenir meilleur ainsi que l’union et la force de deux sœurs. Et c’est bel et bien ce que j’ai retrouvé au cours de ma lecture. Malgré la dureté de ce qui leur arrive, Ornella et Noush sont des battantes, à leur manière. Leur lien sonne vrai, on est agacé des manies de son frère ou de sa sœur, on a parfois envie de ne plus les voir mais dans le fond, on les aime énormément.

Cette histoire se lit d’une traite, tant les personnages sont attachants et pleins de surprises. Dans ce roman, on ne pleure pas, on rit. Vers le bleu est une merveilleuse lecture qui montre qu’il faut vouloir s’en sortir et surtout, y croire. La vie réserve parfois de belles surprises…

Vers le bleu de Sabrina Bensalah, paru le 1er octobre 2014 aux Éditions Sarbacane, 188 pages, 15,50€

 

7 Comments on Vers le bleu de Sabrina Bensalah

  1. J’avais lu ton avis sur Babelio et je dois dire que ça m’a bien donné envie de lire « Vers le bleu ».
    C’est assez loin de mes lectures habituelles mais le sujet paraît touchant et ça se ressent dans ta critique. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *