couv21972382Résumé

C’est un jour comme un autre pour Jersey. Sa mère et sa fantasque petite soeur Marine partent pour le cours de danse. Encore à elle la corvée de préparer le dîner, étendre le linge. Et le temps est abominable, peut-être même une tornade à l’horizon. Mais Jersey n’a pas peur, elle connaît ça les tornades, elle en a déjà vu. Pour l’instant, elle savoure le calme : cette casse-pierds de Marine n’est pas là, sa mère ne peut lui faire aucun reproche. Quand tout bascule en quelques secondes : une tornade d’une violence exceptionnelle dévaste tout sur son passage, les maisons, les arbres, les routes, les gens. Réfugiée au sous-sol, Jersey est indemne à part des blessures légères. Dehors c’est une vision de cauchemar, des voisins blessés et traumatisés errent dans la rue jonchée de gravats et de débris. Et aucun appel ne passe, Jersey a beau appeler et appeler encore sur le portable de sa mère, impossible de la joindre…

L’avis d’Audrey

Hate List avait été un livre mémorable, touchant. C’est pourquoi j’ai choisi ce livre les yeux fermés.

 C’est un soir comme les autres, Jersey est impatiente que sa mère emmène sa petite sœur Marine à la danse pour qu’elle arrête de lui casser les pieds.
Dans le Midwest, les tempêtes sont monnaie courante, donc lorsque la météo en annonce une nouvelle, Jersey n’a pas peur. Mais ce n’était pas une petite tempête comme elle en a l’habitude. Une tornade s’abat sur sa maison mais aussi sur une bonne partie de la ville.

Une tornade, cela peut arriver n’importe quand, n’importe où et toucher tout le monde. Personne n’est à l’abri d’une catastrophe naturelle. J’en suis consciente étant donné qu’une tornade est passée près de chez moi il y a quelques années. Mais j’ai quand même trouvé que Jersey s’apitoyait trop sur son sort. Elle n’est pas la seule dans son cas, mais elle réagit comme si c’était le cas. Des gens veulent lui venir en aide, mais elle fait tout pour les repousser. Au début, je trouvais ça compréhensible, normal, mais à force, cela devient lassant.

Tornade traite de différents sujets, la perte, la douleur, la solitude. J’aime beaucoup comment l’auteure aborde ces points. On ne s’ennuie pas, les pages défilent rapidement et on apprécie ce qu’on lit. Ça nous marque, et cela devient une lecture difficile à oublier.

Tornade de Jennifer Brown, paru le 1 avril 2015 aux éditions Albin Michel, 281 pages, 14,90€.

12 Comments on Tornade de Jennifer Brown

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.