Résumé

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d’argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu’à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu’il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira.

Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l’un sur l’autre. Mais, au cours d’un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s’apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu’un avantage financier.


L’avis de Yesmine

Kira, riche héritière d’un père tyrannique va faire en sorte de débloquer l’argent qu’avait placé sa grand-mère pour elle, une seule condition à remplir, celle de se marier. Elle va donc tomber sur Grayson ancien « taulard » et héritier (lui-aussi) d’un vignoble en faillite. Ils vont donc se marier et se faire la promesse de se quitter dans un an. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, entre attirance sexuelle et sentiments imprévus, le « mariage » ne sera pas aussi simple.

Ce livre change énormément de l’incontournable milliardaire avec des penchants sado-masochiste et se transformant en gentleman (même si j’adore ce genre d’histoires). Les deux protagonistes sont tous les deux dans un tournant de leur vie. Kira, une femme a la détermination à toute épreuve, va devoir prouver sa bonne foi mais aussi balayer les préjugés qui lui collent à la peau. Grayson va trouver un sens à sa vie et comprendre l’importance de la famille.

Un livre touchant et poignant qui nous plonge dans un cadre idyllique entouré de vignes, une histoire qui a été très agréable. Pour une fois, il ne s’agit pas d’une série. On peut le lire en toute décontraction, sans s’attendre à des dizaines de tomes derrière.

Bonne lecture à vous, et s’il n’était pas aussi simple de se marier ? 

La promesse de Mia Sheridan  paru en avril 2017 aux éditions Hugo&Cie,  360 pages, 17€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *