9782351642351Résumé
Nous avons tous croisé, au moins une fois, une pétasse. Ou deux. Ce peut être une collègue de bureau, une inconnue dans la rue, une de nos cousines, une ex copine ou la nana de l’un de nos amis. Signes distinctifs ? Elle sont sans scrupules, pragmatiques, et d’un égocentrisme exacerbé. Elles n’ont pas leur pareil pour nous rendre la vie impossible. Elles se la pètent (d’où leur nom) et sont totalement incultes. Voici quelques-unes (pas loin de 360) de leurs plus belles perles. Une excellente façon de revisiter Pétasse’Land et de passer de bons moments de franche rigolade en solo ou entre amis. Quelques extraits : – Félix me couvre de fleurs tous les deux jours depuis un an. Certains jours c’est bien simple, j’ai l’impression d’être morte. – Ce boulot, c’est marche ou crève. Moi, ça marche, toi, tu crèves, on n’y peut rien. – Je nage tellement dans le… je ne sais plus comment on dit en français, dans le happiness… je… Ah oui ! Dans le bonheur ! – Mes parents n’ont rien fait pour moi, je vois pas pourquoi je m’emmerderai pour mes enfants. – Sur Meetic, j’ai pas mis de photo. Parce que je pense que mon physique peut faire peur aux mecs, ils se sentent pas à la hauteur. – J’adore l’extrême simplicité des robes Saint Laurent. – Je jette mes épluchures par la fenêtre parce que c’est biodégradable….

L’avis d’Audrey

Brèves de pétasses m’a intrigué par son titre mais aussi la couverture. C’est un petit ouvrage à visée humoristique.

Qui n’a jamais croisé une fille horripilante, agaçante, égocentrique ? Je crois que c’est mission impossible. C’est pourquoi, l’idée m’a bien plu et j’avais très envie de lire ce court ouvrage. L’idée est originale, et prometteuse.

Mais malheureusement, je n’ai pas été très séduite par cet ouvrage, les premières citations ou passages me plaisaient bien, mais j’ai très vite été lassée. J’avais l’impression de lire toujours le même genre de phrases et je n’ai pas beaucoup ri au final.

Je tiens tout de même à souligner que c’est un bel ouvrage, que cela soit la couverture mais aussi l’intérieur de ce petit livre. De belles calligraphies, des bulles en début de chapitres, etc. Un petit livre très beau dans une bibliothèque, mais je pense qu’il faut avoir un humour « facile » pour apprécier pleinement les brèves de pétasses.

Brèves de pétasses de Christina Treuglée, paru le 4 février 2016 aux éditions Hugo & cie, 126 pages, 6,99€.

5 comments on “Brèves de pétasses de Christina Treugée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *