Étiquette : humour

Et si Nono ? de Inbar Heller Algazi

Résumé

Mince alors, on dirait bien que Nono a le doigt coincé dans la pliure de votre livre ! Et si l’affaire devenait sérieuse et que Nono devait rester bloqué dans cet album toute sa vie ?

Zut… Pauvre Nono, obligé de rester debout au beau milieu de nulle part, ici sur la page. Il va falloir trouver des astuces pour passer le temps. Et si… Et si son doigt restait coincé là toute la nuit ? Et si Nono passait toute sa vie, bloqué dans le livre ? Et Nono enfant deviendrait papa, puis papi, puis quoi encore ? Crescendo, les idées s’emballent et nous avec. Jusqu’au moment où une voix hors champs appelle Nono et nous ramène tous à la réalité et au présent : « Nono, dépêche-toi, on va être en retard ! »

L’avis d’Audrey

Nono est un garçon qui vient de se coincer le doigt dans la pliure du livre. Impossible de le sortir de là. Le narrateur qui est un lapin laisse son imagination vagabonder. Et si Nono restait coincé plus longtemps, il lui faudrait à manger, un jeu pour s’occuper, une tente pour dormir. Et s’il restait des jours, des semaines, des années ? Nono grandirait, deviendrait adulte puis vieillard… Cela va créer des situations très cocasses !

J’ai trouvé cet album à la fois doux et drôle. Il parle finalement du temps qui passe à travers une situation de départ loufoque. Il s’agit d’une parenthèse pleine de rêverie qui rend hommage à l’imagination débordante des enfants. Les illustrations au crayon sont simples et douces, j’ai aimé les couleurs pastel et l’univers qui se centre sur l’essentiel.

Un bel album relié à lire en duo avec un enfant ! Je remercie les éditions Les fourmis rouges et Babelio pour cet envoi dans le cadre d’une opération masse critique.

Et si Nono ? de Inbar Heller Algazi, paru en avril 2024 aux éditions Les fourmis rouges, 32 pages, 13,50€

Le grand problème de Grand-Pa de Claire Pisarra et Aurélie Guillerey

Résumé

Pour l’anniversaire de Grand-Pa, toute la famille s’était réunie autour d’un gratin de brocolis. Grand-Pa n’arrêtait pas répéter « délicieux, divin, exquis ! ». Il était sincèrement ravi. Quand soudain… HIC ! Grand-Pa avait le hoquet. De la tante Juliette à Bébé Henriette, tout le monde a une solution mais HIC ! HIC ! HIC ! le grand problème de Grand-Pa était toujours là… 

L’avis de Cassandre

Aujourd’hui, l’heure est à la fête, il s’agit du repas d’anniversaire de Grand-Pa. Toute la famille est réunie autour de lui et déguste un délicieux gratin de brocolis (Miam, Miam !). Soudain, Grand-Pa a le hoquet et Hic Hic, ça ne passe plus ! Toute la famille est bien décidée à mettre en place ses trucs et astuces pour le lui faire passer. Et tout y passe, même le secouer comme un prunier !

Cet album aux couleurs punchy est hilarant. Il est totalement déjanté et les scènes qui découlent du hoquet sont très drôles. Chacun met son grain de sel et le pauvre Grand-Pa va en voir de toutes les couleurs ! J’ai adoré les personnages farfelus et ce grand-père plein de bonhommie. Un album délicieux à lire en famille ! À partir de 3 ans.

Le grand problème de Grand-Pa de Claire Pisarra et Aurélie Guillerey, paru en juin 2024 aux éditions Nathan, 32 pages, 12,95€

Prenez-moi pour une conne… de Guillaume Clicquot

Résumé

« Je m’appelle Orane de Lavallière, j’ai 58 ans. J’ai sacrifié tous mes diplômes pour me dévouer à ma famille et à la réussite de mon mari, Xavier. Ma mission de mère au foyer accomplie, ce salopard m’a quittée pour une jeunette. Une histoire banale. Il m’a prise pour une conne, et il n’avait pas tort. Endormie par mon confort de vie et aveuglée par mes certitudes de petite bourgeoise naïve et coincée, je n’ai rien vu venir. Xavier m’a détruite. Je me suis relevée. Pourtant son souvenir m’obsède, son existence me ronge. Je me sens impuissante. À moins que… »

L’avis de Cassandre

Orane De Lavallière a 58 ans. Elle est issue d’un milieu privilégié. Elle est mariée depuis plus de trente ans à Xavier, ils ont trois enfants et d’adorables petits-enfants. Une famille parfaite ou presque. En effet, Xavier quitte sa femme par e-mail, le lendemain du mariage de leur fille et de surcroît pour une femme plus jeune. Orane voit rouge. À vrai dire, elle commence à en avoir marre qu’on la prenne pour une conne. Et si c’était l’occasion pour elle de s’en servir pour se venger ?

Accrochez vos ceintures, la tornade Orane va tout emporter sur son passage ! J’ai adoré cette femme qui pense avoir tout perdu car elle n’existait qu’à travers son mari. Elle va dégringoler pour mieux se relever, notamment grâce à sa précieuse psychologue, à ses amis et ses enfants. Mais ne sous-estimez pas cette mère au foyer presque sexagénaire, Xavier risque de regretter amèrement son acte !

Prenez-moi pour une conne… est un roman jubilatoire et drôle qui m’a fait le plus grand bien ! On navigue entre plusieurs genres littéraires : roman policier, psychologique et humoristique. Impossible de le reposer avant d’avoir lu le dénouement, entièrement jouissif ! Une pépite !

Prenez-moi pour une conne de Guillaume Clicquot, paru en mai 2024 aux éditions Pocket, 336 pages, 8,60€

Cursed Princess Club tome 1 de Lambcat

Résumé

Gwendolyn est la preuve vivante que les princesses n’ont pas toujours la vie facile. Bien qu’elle vive dans un château et que son père soit roi, elle n’est pas une princesse de cinéma, ni même une princesse de conte de fée. Elle a un grand cœur, mais n’est pas particulièrement séduisante. 

Une nuit, elle tombe accidentellement sur les membres du Cursed Princess Club, et sa vie ne sera plus jamais la même. Rejetées par la société après avoir été victimes d’une malédiction, les princesses du club vont prouver à Gwendolyn qu’elle n’a pas besoin de rentrer dans le moule pour être une véritable princesse !

L’avis de Cassandre

J’ai découvert les Webtoon avec Lore Olympus, une série que j’adore. Je suis ravie de poursuivre sur ma lancée avec le premier tome de Cursed Princess Club, une série d’un tout autre registre.

Maria, Lorena et Gwendolyn sont trois sœurs et accessoirement princesses du Royaume Pastel. Elles sont âgées de 16 à 18 ans et leur père, le roi, a décidé de les marier. Les princesses ont toujours vécu dans leur château, sans contact avec la gente masculine. Leurs futurs époux sont les princes d’un autre royaume et également de vrais tombeurs. Ces futurs mariages arrangés réjouissent nos héroïnes. La première rencontre avec les princes Tartan se passe très bien sauf pour Frederick, le plus jeune qui se rend compte que Gwendolyn est loin d’être aussi belle que ses sœurs…

Dès les premières pages, j’ai su que j’adorerais ce roman graphique. Je suis fan de l’humour, autant les répliques que les comiques de situation. Cette série est décalée mais pas trop. Elle aborde différentes thématiques plus profondes comme l’apparence physique, la beauté intérieure, le mal-être, le rejet aussi. J’ai trouvé cette lecture bienveillante. Gwendolyn est une jeune fille adorable et aux multiples talents. Ses sœurs et son père l’aiment profondément et ne la réduisent pas à son physique. Au contraire, ils la valorisent. Les personnages secondaires sont très plaisants. J’ai une petite préférence pour le père des soeurs qui m’a bien amusée. J’aime aussi le Club des Princesses Maudites et ses membres surprenants.

Enfin, les dessins et l’univers coloré et acidulé m’ont beaucoup plu. L’immersion a été immédiate, il s’agit d’un très bel objet-livre relié et à la couverture épaisse. Un sans faute pour ce premier tome qui rejoint ma liste très restreinte des coups de