Catégorie : Romance

Les chroniques de septembre

Le mois de septembre s’est achevé, les jours raccourcissent à une vitesse grand V et un constat s’impose, je lis un peu moins. Cependant, j’ai pris beaucoup de plaisir avec les romans choisis !

Arrêt d’urgence de Belinda Bauer

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782714480835ORI-187x300.jpg.

Je connais Belinda Bauer depuis son premier roman Sous les bruyères qui m’avait fait forte impression à l’époque. Après quelques années sans parution, nous la retrouvons avec Arrêt d’urgence. Eté 1998, Jack et ses deux soeurs patientent dans la voiture familiale, en panne, sur une bande d’arrêt d’urgence. Leur mère, enceinte, est partie à la recherche d’un téléphone. Ils ne la reverront jamais… Trois ans plus tard, Catherine, une jeune femme enceinte est menacée. Le schéma se répéterait-il ? Arrêt d’urgence est un roman policier qui prend son temps, vous n’y trouverez pas de grands rebondissements. Pourtant, ce roman est efficace. On aime le côté journalistique, les policiers pas toujours très finauds, Jack qui se démène pour survivre et élucider le meurtre de sa mère. Malgré quelques points peu crédibles, j’ai beaucoup aimé ce policier et son ambiance singulière.

Arrêt d’urgence de Belinda Bauer, paru en juin 2020 aux éditions Belfond, 400 pages, 20,90€

Quand les astres s’emmêlent de Minnie Darke

Justine est une jeune journaliste en herbe à la vie bien rangée. Ce qui lui manque, c’est de trouver l’Amour. Lorsqu’elle tombe nez à nez avec Nick, son ami d’enfance perdu de vue pour qui elle a toujours eu le béguin, elle y voit un signe du destin. Mais pour Nick, cela semble moins évident. Alors pourquoi ne pas bousculer le destin ? En intervenant quelque peu sur l’horoscope du journal que Nick lit scrupuleusement, cela pourrait peut-être le faire changer d’avis… Quand les astres s’emmêlent est un roman léger et divertissant. On s’attache aux deux personnages et on s’amuse des situations absurdes qui découlent de l’intervention de Justine dans l’horoscope. J’ai aussi apprécié le fait de suivre des personnages secondaires, du signe Verseau comme Nick et pour qui, l’horoscope va modifier leur quotidien. Une histoire amusante et romantique !

Quand les astres s’emmêlent de Minnie Darke, paru en juin 2020 aux éditions Pocket, 496 pages, 8,40€

Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux de Christina Lauren

Hazel est une jeune femme exubérante et plutôt farfelue. Elle aime les fêtes alcoolisées et il n’est pas rare qu’elle finisse dénudée à une soirée. Elle profite des plaisirs de la vie sans se poser de questions. Josh, lui, est tout son contraire, il est posé et mène une petite vie bien rangée. Nos deux protagonistes se sont rencontrés à l’université mais la sulfureuse Hazel avait plutôt fait fuir Josh à l’époque. Devenus adultes, ils se retrouvent et une amitié naît. Josh + Hazel est un roman léger et difficile à reposer. On y trouve des scènes franchement hilarantes et il est très difficile de ne pas craquer pour l’adorable Josh ! Hazel m’a elle aussi beaucoup plu, j’ai apprécié le fait de suivre une héroïne qui sorte des sentiers battus et qui vive sa vie comme elle l’entend. J’ai passé un très bon moment !

Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux de Christina Lauren, paru en juin 2020 aux éditions Hugo & Cie, 382 pages, 7,60€

Son espionne royale et la fiancée tome 4 de Transylvanie de Rhys Bowen

Quel bonheur de retrouver notre chère Georgiana pour une nouvelle aventure ! Dans cet opus, la Reine lui demande de représenter la famille royale à un mariage qui aura lieu… en Transylvanie ! Georgiana quitte donc Rannoch House pour un paysage aussi féérique qu’inquiétant : le château de Bran enneigé. Évidemment, parmi les invités, nous retrouvons de nombreuses têtes couronnées rencontrées dans les précédents tomes. J’ai adoré l’ambiance lugubre, les courants d’air, les bruits inquiétants et surtout, les histoires de vampires ! L’intrigue est encore une fois bien menée, il est très difficile de deviner qui est le méchant de l’histoire. Plus j’avance dans la série et plus je l’aime. N’hésitez plus !

Son espionne royale et la fiancée de Transylvanie tome 4 de Transylvanie de Rhys Bowen, paru en juillet 2020 aux éditions Robert Laffont, 360 pages, 14,90€

L’ange et le violoncelle de Claire Renaud

Joseph est un quinquagénaire taiseux au quotidien morose. La vie n’a pas épargné cet homme solitaire qui travaille à la Gare de l’Est, au service des objets perdus. Un soir, dans un train, ce n’est pas un objet qu’il trouve mais un bébé dans un couffin. Joseph ne sait pas quoi faire, alors il ramène l’enfant chez lui, c’est le début d’une formidable histoire. L’ange et le violoncelle est un roman court mais gorgé d’émotions. Il est difficile de ne pas être insensible à Joseph et aux personnes qui l’entourent. Un roman sous forme de conte qui parle de la vie, de ses hasards, de ses cadeaux qu’elle nous fait parfois. Une histoire bouleversante que je vous recommande fortement !

L’ange et le violoncelle de Claire Renaud, paru en mai 2020 aux éditions Fleuve, 192 pages, 16,90€

Je vous souhaite un bel automne et de bonnes lectures !

Les chroniques d’août

Le mois d’août a été synonyme de vacances et de fortes chaleurs pour ma part. J’ai privilégié les lectures estivales, parfaites pour décompresser. Les voici :

L’anti-lune de miel de Christina Lauren

Olive et Ami sont sœurs jumelles. Si Ami réussit tout dans la vie, Olive, elle, cumule la maladresse et les coups de malchance. La roue tourne lorsque le mariage d’Ami vire au cauchemar et que tous les convives se retrouvent victimes d’une intoxication alimentaire, sauf Olive et Ethan, le frère du marié. Ami décide de leur offrir sa lune de miel de rêve à Hawaï. Le seul hic ? Olive et Ethan se détestent ! L’anti-lune de miel est un titre que j’ai adoré. On rit beaucoup dans cette histoire pleine de mensonges, de quiproquos et de surprises. Olive est attachante, on l’aime car elle est imparfaite et n’en loupe jamais une ! Ethan, lui, nous fait clairement rêver ! Il est drôle, charmeur et mystérieux. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment avec cette jolie romance !

L’anti-lune de miel de Christina Lauren, paru en juin 2020 aux éditions Hugo & Cie, 356 pages 17,00€

Et après tout ça, l’amour ! de Stéphanie Exbrayat

Marion est esthéticienne et vie à Paris. A l’approche de la trentaine, elle n’a qu’une hâte, trouver l’amour et fonder une famille. Si les rencontres en ligne ne donnent pas grand chose à part des situations cocasses et malaisantes, il se pourrait bien que l’Amour lui tombe dessus par le plus grand des hasards. Et après tout ça, l’amour ! est un roman frais et divertissant que j’ai lu en un après-midi. J’ai aimé Marion, une véritable miss gaffeuse qui n’en loupe jamais une. Elle se met toujours dans de drôles de situations, amusement garanti ! Un roman agréable qui permet d’oublier tous ses soucis avec des personnages attachants et déjantés !

Et après tout ça, l’amour ! de Stéphanie Exbrayat, paru en juin 2020 aux éditions Robert Laffont, 306 pages, 20€

Le petit roi du monde de Philippe Amar

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782266306058ORI-183x300.jpg.

Du haut de ses douze ans, Victor, né sous X, n’a connu que les familles d’accueil. Depuis huit ans, il est placé chez une « Tatie » qu’il adore. Il faut dire que Victor est bien intégré à son quartier, et qu’il est en quelque sorte la petite mascotte locale. Mais son quotidien change lorsque le père biologique qu’il n’a pas connu décède et que Victor va enfin pouvoir être adopté. Pour lui, pas question d’avoir des « parents de catalogue ». D’ailleurs, il l’a décidé, c’est lui qui va choisir sa maman. Le petit roi du monde est un roman d’une incroyable beauté. Il nous parle d’amours, de filiation, d’amitié et surtout, de rêves. Un titre plein d’optimisme à mettre entre toutes les mains !

Le petit roi du monde de Philippe Amar, paru en juin 2020 aux éditions Pocket, 464 pages, 7,95€

Une famille comme il faut de Rosa Ventrella

Dans les années 1980, nous rencontrons Maria, une Italienne de neuf ans qui vit à Bari, un village très pauvre situé dans les Pouilles. Là-bas, rares sont ceux qui font des études. Soit on devient pêcheur, soit on devient dealeur. Les femmes, elles, élèvent les enfants et s’occupent des tâches ménagères. Chacun a un surnom. Celui de Mari’ est « Malacarne », la « mauvaise graine », elle est différente des autres enfants. Elle est à la fois studieuse et effrontée. Ses capacités intellectuelles sont rapidement remarquées par son instituteur et un autre destin se présente à elle. J’ai eu un coup de cœur pour ce roman qui nous fait passer par toutes les émotions. Difficile pour Maria d’être entre deux univers : celui de son village sinistré et celui de sa nouvelle école emplie d’enfants privilégiés. Comment trouver sa place ? Une histoire passionnante qui nous fait réfléchir. Une très belle découverte italienne !

Une famille comme il faut de Rosa Ventrella, paru en juin 2020 aux éditions Pocket, 336 pages, 7,60€

Les chats, comment ils prennent soin de notre santé de Anne-Claire Gagnon

Adepte absolue des félins, je n’avais pas besoin de ce titre pour savoir combien les chats sont importants et nous font du bien. Si j’ai lu ce livre, c’est pour en savoir davantage sur les bienfaits qu’ils apportent à l’homme. Anne-Claire Gagnon est docteur vétérinaire et comportementaliste. Elle s’est basée sur de nombreuses études et témoignages afin d’écrire ce livre. Cet ami à quatre pattes nous aide à déstresser, fait baisser notre tension, aide les personnes autistes, apportent de la compagnie, et bien d’autres choses encore (et sûrement certaines que nous n’avons pas encore découvertes !). Un ouvrage qui nous apprend des choses pertinentes sur nos amis les chats.

Les chats, comment ils prennent soin de notre santé de Anne-Claire Gagnon, paru en juin 2020 aux éditions Robert Laffont, 256 pages, 19€

Comment s’est passé votre été ? Avez-vous fait de belles découvertes livresques ?

Les chroniques de juillet

Bonjour à tous,
Que vous soyez en vacances ou non, quoi de mieux que des lectures divertissantes et estivales ? J’ai découvert d’excellents titres ce mois-ci, les voici :

Les roches rouges d’Olivier Adam

Leila et Antoine sont de jeunes qui n’ont pas été épargnés par la vie. L’histoire de Leila n’est malheureusement que trop répandue : adolescente, elle a rencontré un homme plus âgé, est tombée amoureuse puis, enceinte. Désormais, elle est sous son emprise. Son quotidien n’est que peur et violence. Antoine, lui, a grandi dans un bon foyer mais un événement tragique l’a plongé dans l’errance et la drogue. Tous deux se rencontrent au Pôle Emploi et rêvent d’une vie différente. Les roches rouges est un roman court qui se lit presque d’une seule traite. Ce roman est très réaliste, on plonge dans le quotidien de deux jeunes paumés et abîmés par la vie et par une multitude de mauvais choix qui rendent leur avenir incertain. J’ai aimé le style d’écriture percutant d’Olivier Adam. Les thématiques abordées sont difficiles et ne laisseront personne indemne. Un véritable uppercut !

Les roches rouges d’Olivier Adam, paru en juin 2020 aux éditions Robert Laffont, 240 pages, 17,90€

Suzanne de Frédéric Pommier

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782266293204ORI-183x300.jpg.

Suzanne est une nonagénaire qui vit en EHPAD. Si elle devient de plus en plus dépendante, Suzanne se rend bien compte que rien ne va : le personnel n’a pas le temps de s’occuper de tous les pensionnaires, il est en sous-effectif, la nourriture est insipide, la toilette est bâclée et les douches trop rares, certaines scènes sont de pures maltraitances et négligences. Frédéric Pommier nous raconte l’histoire de sa grand-mère, sa naissance, son enfance, ses premières amours, son mariage, ses rêves et ses désillusions. Suzanne est le portrait d’une femme forte, qui s’est toujours battue et qui n’a qu’une devise : SQM (Sourire Quand Même). A travers sa grand-mère, il ne voit pas qu’une simple dame âgée mais toutes les personnes qu’elle a été, tous les rôles endossés durant sa longue vie. Un portrait tendre, émouvant et souvent drôle qui nous rappelle qu’il est urgent de profiter de sa vie, des moments simples avant que nous n’en soyons plus capables.

Suzanne de Frédéric Pommier, paru en janvier 2020 aux éditions Pocket, 216 pages, 6,95€

La toute première fois de Cameron Lund

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 103862571_10157127606785969_159631451839757338_o-189x300.jpg.

Keely est une adolescente qui fête ses dix-huit ans avec un constat amer : elle est toujours vierge quand tout le monde autour d’elle « l’a déjà fait ». L’année scolaire se termine et il est impensable pour elle de partir à l’université sans aucune expérience en la matière. Keely va alors faire la rencontre de Dean, un jeune homme plus âgé et irrésistible. L’occasion pour elle de perdre sa virginité. Mais est-ce vraiment bien ce qu’elle veut ? La toute première fois est un roman qui se lit rapidement. Les personnages, surtout Keely et Andrew son meilleur ami, toujours là pour elle, sont très attachants. La thématique de la première fois est bien traitée et on y aborde des choses très importantes comme le désir et surtout, le consentement. Cameron Lund a réussi le pari d’écrire un roman sur un sujet important de l’adolescence qui sonne vrai et dont les lecteurs vont pouvoir s’identifier facilement aux personnages.

La toute première fois de Cameron Lund, paru en juin 2020 aux éditions Michel Lafon, 406 pages, 16,95€

Le sourire des fées de Laure Manel

Le sourire des fées est la suite de La mélancolie du kangourou. Je n’ai pas encore lu ce premier opus mais je vous rassure, vous pouvez tout à fait lire ce roman indépendamment du précédent. Nous faisons la rencontre d’une famille recomposée adorable : Antoine, le père, Lou sa fille de 8 ans et Rose qui s’est occupée de Lou dès son plus jeune âge, à la suite de la mort de sa mère, lors de l’accouchement. Antoine et Rose vivent une très belle histoire d’amour et tout se passe à merveille avec Lou, une fillette terriblement attachante. Le sourire des fées parle de l’Amour, de la famille, du pardon, mais aussi la fatalité. Que faire lorsque quelque chose de terrible s’abat sur nous ? Laure Manel nous offre un récit émouvant et plein de tendresse, d’amour et d’espoir. Avec ce roman, vous allez rire, pleurer et vous émerveiller.

Le sourire des fées de Laure Manel, paru en juin 2020 aux éditions Michel Lafon, 348 pages, 18,95€

Liberté, égalité, maternité d’Émilie Daudin

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9791028518042-232x300.jpg.

Émilie Daudin est cheffe d’entreprise, blogueuse et aussi maman. Une vie bien remplie où il est parfois difficile de tout conjuguer. Elle nous parle de son parcours, de ses choix personnels et professionnels. A travers différents chapitres thématiques (la grossesse, la fausse couche, l’allaitement, le post-partum etc.), elle raconte son vécu, donne de précieux conseils et nous retranscrit aussi l’avis de ses lectrices sur certains sujets. J’ai apprécié sa vision des choses, son recul sur certaines situations et son mot d’ordre : déculpabiliser ! A l’heure des réseaux sociaux, l’image de la femme (et mère) parfaite est omniprésente, elle est pourtant bien loin de la réalité. Un ouvrage intéressant pour trouver son équilibre.

Liberté, égalité, maternité d’Émilie Daudin, paru en mai 2020 aux éditions Leduc, 192 pages, 19,00€

Je suis une Viking d’Andrew David Macdonald

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782378910334ORI-190x300.jpg.

Zelda est une Canadienne de 21 ans pas comme les autres. Elle souffre d’un handicap mental car sa mère buvait de l’alcool durant sa grossesse. Aujourd’hui orpheline, elle vit avec son grand-frère Gert qui fait tout pour améliorer son quotidien, quitte à prendre des risques. Zelda est une véritable héroïne, elle a la joie de vivre, une passion incroyable pour les Vikings et a très envie d’écrire sa propre légende. Elle ne se met aucune barrière et compte bien prouver aux autres qu’elle peut devenir autonome et réussir une multitude de choses. Je suis une Viking est un roman fort, qui met en scène une héroïne inattendue qui nous emmène dans une magnifique aventure. Pas ou peu de larmes dans ce titre mais beaucoup d’humour et de réalisme. On y parle de sujets tabous qui ne devraient pas l’être comme les relations amoureuses et sexuelles entre personnes atteintes de handicap. Un roman formidable et difficile à reposer. J’espère un jour retrouver Zelda dans d’autres aventures.

Je suis une Viking d’Andrew David Macdonald, paru en mars 2020 aux éditions Robert Laffont, 448 pages, 21,00€

Je vous souhaite un bel été et de bonnes lectures ! N’hésitez pas à me recommander vos romans coups de cœur des vacances !

Les chroniques de juin

Nous voici à l’été et si le beau temps n’est pas très présent, la littérature permet heureusement de s’évader et nous donne un bon goût de vacances. Je vous laisse découvrir mes lectures du mois :

Lettres de Washington Square de Anne Icart

L’histoire se déroule dans les années 1980, Zélie, étudiante, se rend au chevet de Tine, sa grand-tante qu’elle considère comme sa grand-mère. Le lien entre les deux femmes est très fort. Et pour cause, la sœur jumelle de Tine, est morte en couches et c’est donc Tine qui a élevé l’enfant, Michel et plus tard, Zélie, la fille de Michel. Peu après le décès de Tine, Zélie met de l’ordre dans sa maison et découvre des centaines de lettres cachetées qui proviennent de son grand-père paternel, celui qui est parti aux États-Unis et que Michel n’a jamais connu. Voici un émouvant roman épistolaire qui met en scène des personnages hauts en couleur. J’ai adoré suivre Zélie en quête de vérité et Baptiste, ce père qui n’a jamais cessé d’écrire à son fils. Un hommage à tous ceux qui ont migré vers l’Amérique dans l’espoir d’une vie meilleure.

Lettres de Washington Square de Anne Icart, paru en février 2020 aux éditions Robert Laffont, 312 pages, 19,00€

Cette fois peut-être de Kasie West

Sophie est une adolescente qui rêve d’intégrer une école de stylisme à New York. Afin de réaliser ce rêve, elle travaille les week-end chez une fleuriste spécialisée dans l’événementiel. Lors de l’une des festivités de la ville, elle rencontre Andrew, récemment arrivé dans la région. Et immédiatement, elle le déteste. Mais Andrew n’a pas dit son dernier mot ! Ce roman s’écoule sur une année et se divise en chapitres, chacun mettant en scène un événement. J’ai eu un peu de mal à m’attacher à Sophie, je l’ai trouvée souvent trop dure envers les autres dont sa mère. J’aurais également souhaité trouver un peu plus de romance dans ce titre. Si j’ai énoncé quelques points négatifs, j’ai passé un très bon moment de lecture, à la fois divertissante et rafraîchissante !

Cette fois peut-être de Kasie West, paru en juin 2020 aux éditions Hugo & Cie, 333 pages, 17,00€

Son espionne royale et la partie de chasse (tome 3) de Rhys Bowen

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782221242612ORI-194x300.jpg.

Dans ce nouvel opus des aventures de Georgiana, nous suivons notre héroïne en Écosse pour des vacances explosives. Et pour cause, la famille Royale est menacée. Par qui et pour quelle raison ? Georgie va mener l’enquête ! J’ai aimé découvrir l’Ecosse et le fameux château de Rannoch. J’ai adoré beaucoup de choses : les personnages en premier lieu : celui de Georgie, drôle et perspicace, le séduisant et énigmatique Darcy, le grand-père de Georgie toujours aussi attachant et attentionné. Les scènes sont souvent humoristiques, notamment l’association de Georgie et sa désagréable belle-soeur qui préparent un plan pour que les invités américains quittent rapidement le château de Rannoch ! Plus j’avance dans la série et plus j’adhère. Laissez-vous tenter !

Son espionne royale et la partie de chasse (tome 3) de Rhys Bowen, paru en janvier 2020 aux éditions Robert Laffont, 360 pages, 14,90€

Holiday de T. M. Logan

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2020_06_THR_Holiday_PLAT1_RVB-200x300.jpg.

Que se passe-t-il quand quatre amies de longue date se retrouvent dans une luxueuse villa française pour passer une semaine et célébrer leur quarante ans avec leurs familles ? Indice : les vacances de rêve vont virer au cauchemar ! Nous suivons Kate, l’une des quatre femmes qui, le premier jour, découvre que son mari entretien une liaison avec l’une de ses trois amies, mais laquelle ? Il faut dire que chacun semble avoir des petits secrets. Entre mensonges, cachotteries et paranoïa, on ne risque pas de s’ennuyer ! Impossible pour moi de découvrir la fin, l’intrigue est très bien ficelée et on soupçonne, tour à tour, tous les personnages. Holiday est le thriller addictif de l’été !

Holiday de T. M. Logan, paru en juin 2020 aux éditions Hugo & Cie, 459 pages, 19,95€

Ma chérie de Laurence Peyrin

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782266295659ORI-183x300.jpg.

Je suis amoureuse des histoires de Laurence Peyrin, qui mettent en avant des femmes incroyables à des époques différentes. Ma chérie est l’histoire de Gloria, qui a quitté sa ville natale et sa famille modeste pour une vie dorée à Miami. Dix ans plus tard, Gloria vient de souffler sa trentième bougie lorsqu’elle perd tout ce qu’elle a et est contrainte de retourner vivre chez ses parents. Nous sommes en plein cœur des années 1960. Dans le bus du retour, Gloria rencontre Marcus, un afro-américain qui lui demande l’autorisation de s’assoir à côté d’elle. Ma chérie est un très beau roman sur la ségrégation, la différence, l’amour, l’amitié, les apparences mais aussi sur la famille ou sur l’après-guerre. La plume de Laurence Peyrin est sublime, elle nous emmène avec elle pour un beau voyage.

Ma chérie de Laurence Peyrin, paru en mai 2020 aux éditions Pocket, 288 pages, 6,95€

Et du côté de la littérature jeunesse :

Bébé Loup : Les objets de la maison

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782092592007-1-300x224.jpg.

Finis les albums encombrants, découvrez les imagiers de la série Bébé Loup dans un petit format léger à emmener partout ! En effet, l’album est relié à une attache en tissu épais que l’on peut accrocher à la poussette grâce à un scratch. Un système pratique qui permettra d’occuper les bébés, dès l’âge de 6 mois en balade. Vous apprécierez également les jolies couleurs vives et l’adorable Bébé Loup !

Bébé Loup : les objets de la maison de Emiri Hayashi, paru en janvier 2020 aux éditions Nathan, 10 pages, 6,95€

Ma magie à moi

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782092593233-229x300.jpg.

Dans cet album, on rencontre un petit garçon magicien. Sa magie, c’est le soleil qui se lève, la vache qui produit du lait, le chat qui ronronne sur le tapis. Dans ce titre, nous visualisons le monde à travers les yeux d’un tout-petit et nous ressentons ses émotions. Les illustrations sont belles et douces. Une histoire pleine de poésie !

Ma magie à moi de Gaia Guasti et Simona Mulazzani, paru en janvier 2020 aux éditions Nathan, 32 pages, 12,95€

Papa attend bébé

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782317023804-298x300.jpg.

Papa attend bébé est, comme son nom l’indique, un titre sur la grossesse à travers les yeux d’un futur papa. Si son ventre à lui reste évidemment plat et sans aucun bruit, il vit aussi la grossesse à sa façon. Notre narrateur fait du sport pour rester en forme, imagine tout un tas d’histoires à raconter à son enfant, essaye d’imaginer les traits de son enfant et prépare son arrivée. Il est à la fois angoissé et impatient à la perspective de ce grand chamboulement. Les illustrations sont belles, parfois abstraites et surtout, colorées. Un très bel album sur un événement qui change la vie !

Papa attend bébé de Frédérique Loew et Barroux, paru en avril 2020 aux éditions Mango, 64 pages, 14,50€

Les chroniques de décembre

L’année 2019 se termine sur une note très positive, 2020 s’annonce sous les meilleurs auspices ! En ce dernier mois de l’année, j’ai moins lu mais je suis très satisfaite de mes choix que je vous laisse découvrir :

La fraternité de Takis Würger

Dans ce premier roman, Takis Würger nous emmène sur le campus de Cambridge, à la rencontre de son personnage principal, Hans. Le jeune homme est issu d’un milieu modeste. Suite à un drame, une tante éloignée et professeure à Cambridge lui offre l’opportunité d’intégrer la prestigieuse université à condition qu’il enquête sur un crime au sein d’une fraternité, le Pitt Club. S’il existe de nombreux livres dont l’intrigue a lieu sur un campus de renom, La fraternité se démarque par ses personnages singuliers : Hans, le solitaire imprévisible, la douce-écorchée Charlotte ou la mystérieuse tante, incapable d’exprimer le moindre sentiment. La fraternité est un mélange d’enquête, de roman noir, de romance et de drame. Un premier roman réussi !

La fraternité de Takis Würger, paru en octobre 2019 aux éditions 10-18, 264 pages, 7,50€

L’embarras du choix de Laure Manel

Emma s’apprête à épouser Julien. Mais, devant l’autel, Emma hésite lorsqu’on lui pose LA question. Elle se projette alors dans 4 ans, 13 ans et 24 ans après son mariage. Chaque scénario est différent et met en scène un problème majeur au sein d’un couple : l’infidélité, la lassitude, l’éloignement… J’avoue avoir eu du mal à m’attacher à Emma qui ne se présente pas vraiment sous son meilleur jour. A l’inverse, Julien est trop absent, comme s’il n’était qu’un simple figurant. Toutefois, j’ai apprécié la construction originale du récit et les différentes projections d’Emma, on se demande quelle sera sa réponse. Petit plus : la fin est une véritable surprise ! Pour conclure, il s’agit d’un roman divertissant qui pousse à réfléchir sur les relations amoureuses de notre époque.

L’embarras du choix de Laure Manel, paru en novembre 2019 aux éditions Michel Lafon, 365 pages, 18,95€

Libre comme l’air de Sara Lövestam

Libre comme l’air est le troisième volet de la tétralogie de Sara Lövestam mettant en scène Kouplan, un détective iranien sans papiers à Stockholm. Les deux tomes précédents m’ont fait forte impression et j’étais ravie de retrouver ce personnage atypique. Désormais, Kouplan est sans-abri, contraint de dormir dans les souterrains du métro. Un jour, une femme l’appelle pour lui demander d’enquêter son mari qu’elle soupçonne d’infidélité. Pas facile d’être un détective sans-papier, sans logement et presque sans argent : manque criant de moyens pour enquêter, la peur constante que la police des frontières ne l’arrête, la fatigue et la malnutrition. Ici encore, je me suis attachée à Kouplan et j’ai aimé suivre sa vision des choses, son regard sur la société. Un volet plus intime qui pousse à la réflexion sur la situation des réfugiés.

Libre comme l’air de Sara Lövestam, paru en mars 2019 aux éditions Robert Laffont, 360 pages, 18,90€

La Martinique vue du ciel de Patrick Chamoiseau et Anne Chopin

La Martinique est une merveilleuse île que j’ai eu l’occasion de découvrir. J’étais donc ravie de recevoir cet ouvrage de la part des éditions HC et de Babelio que je remercie. J’ai adoré redécouvrir l’île vue du ciel : ses paysages à couper le souffle, sa végétation, ses reliefs montagneux, ses eaux turquoises et ses plages volcaniques… Les photographies présentent la Martinique sous un autre jour et nous alertent : il faut absolument préserver cette île ! Que vous ayez déjà visité ou non la Martinique, je vous recommande cet ouvrage pour sa beauté.

La Martinique vue du ciel de Patrick Chamoiseau et Anne Chopin paru en octobre 2019 (nouvelle édition) aux éditions HC, 160 pages, 28,50€

Bonus : La Martinique vue de la Terre



L’Anse Noire

Jardin de Balata

La sélection est à présent terminée, j’en profite pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2020 ! Avez-vous pris des résolutions ?

Les chroniques de novembre

Les jours raccourcissent, il fait froid et nous manquons cruellement de vitamine D. La bonne nouvelle ? C’est le retour des soirées cocooning et de la lecture sous un plaid, accompagnée d’un bon thé ! Je vous laisse découvrir les titres lus ce mois-ci :

Une certaine Annie de P. J. Vernon

Gray et son mari Paul passent les fêtes de fin d’année en famille. Très vite, on se rend compte que leur relation est compliquée, notamment en raison de l’alcoolisme de Gray. Lors d’une soirée, Gray a bu plus que de raison et ne se rappelle de rien. Paul, lui, a disparu. Quelques heures après, une certaine Annie laisse un message confus sur le portable de Gray, prétendant qu’elle sait tout de son mari… Une certaine Annie est un bon thriller psychologique à l’ambiance angoissante. J’ai aimé le paysage marécageux, la famille de Gray, les King qui semblent cacher bien des secrets et surtout Nina, en charge de l’affaire. Les pages défilent rapidement et on ne voit pas arriver cette fin, délicieusement machiavélique !

Une certaine Annie de P. J. Vernon, paru en septembre 2019 aux éditions de La Martinière, 400 pages, 22,00€

Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell

Maggie est une jeune femme qui s’est expatriée il y a un an en Australie. Un matin, elle reçoit un appel l’informant que sa grand-mère, Lillian Oberon, est hospitalisée. Maggie rentre en Angleterre et Lillian la supplie de la ramener à Cloudesley, le manoir dans lequel elle vit depuis son mariage avec le défunt Charles Oberon. Nous suivons à la fois Lillian, une femme qui a sacrifié sa vie et renoncé à ses rêves et Maggie, qui a la vie devant elle et qui semble avoir tourné le dos à ses rêves. J’ai aimé ces portraits de femmes, leurs sombres secrets et surtout, l’amour qui les lie. Les secrets de Cloudelesy est un roman passionnant avec des personnages féminins bouleversants et un décor aussi beau que mystérieux.

Les secrets de Cloudesley de Hannah Richell, paru en octobre 2019 aux éditions Belfond, 368 pages, 20,00€

Prenez le contrôle de votre santé de Dr Rangan Chatterjee

Le Docteur Chatterjee exerce la profession de médecin généraliste en Angleterre. Au fil des années, il a appris à reconsidérer son travail, à ne plus se contenter de donner des anti-dépresseurs à quelqu’un qui se sent mal ou de traitement contre l’eczéma à quelqu’un qui fait des crises. Son approche est plus globale et part du postulat que de nombreuses maladies pourraient se soigner différemment. Bien entendu, chaque patient est unique et le Docteur Chatterjee ne se base que sur sa propre expérience. Il nous donne alors des conseils facilement applicables sur l’alimentation, la respiration, l’activité physique et le sommeil. On prend plaisir à suivre ces préconisations qui sont claires et accessibles. Moi-même, j’ai commencé à en réaliser plusieurs comme la désactivation des notifications, la suppression de Newsletters inutiles, ou encore, un renforcement musculaire plus régulier. Et je dois l’avouer, ces petits changements quotidiens me font du bien ! Un bel ouvrage, très bien illustré et utile à tous, à lire et à offrir !

Prenez le contrôle de votre santé de Dr Rangan Chatterjee, paru en octobre 2019 aux éditions Belfond, 272 pages, 20,00€

Vous faites quoi pour Noël ? de Carène Ponte

Pauline est une jeune femme un peu gaffeuse qui, après la fête (alcoolisée) de Noël du bureau, se retrouve dans une embarrassante situation. Pour s’en sortir, elle accepte de rendre un service au charmant gardien de son immeuble (et parfait inconnu). Embarquez sans plus attendre dans une comédie romantique irrésistible ! Noël n’est pas une fête que j’apprécie et pourtant, j’ai adoré l’ambiance de ce livre : les paysages de montagne, la famille, les bons petits plats et surtout, le romantisme ! Vous faites quoi pour Noël ? est un roman simple et plutôt prévisible mais on se régale car ses personnages sont formidables, on se marre et on passe un excellent moment ! A lire absolument avant le 24 décembre !

Vous faites quoi pour Noël ? de Carène Ponte, paru en novembre 2019 aux éditions Michel Lafon, 302 pages, 15,95€



Alaska Wild de Ka Tucker

Calla, citadine, analyste financière (future chômeuse) et bloggeuse de 26 ans, mène une vie paisible à Toronto auprès de sa mère et de son beau-père. Depuis des années, elle n’a plus de contact avec son père. Il est d’ailleurs propriétaire d’une entreprise de transport « Alaska Wild » en Alaska. Une région dure et très reculée que sa mère a quittée, lorsque Calla était bébé.

Un appel va ramener Calla à une dure réalité, son père est malade et il est temps pour elle de le rencontrer. Elle va donc s’envoler pour Alaska Wild et faire la rencontre du rustre Jonah. Va-t-elle savoir renouer avec son père ? Va-t-elle savoir amadouer l’autochtone Jonah ?

Contrairement à beaucoup de livres, l’auteur sort des sentiers battus avec le personnage de Calla. Jeune femme, pas encore indépendante et qui a encore énormément besoin de ses parents. Avec ce voyage, elle va grandir et devenir une vraie adulte. En partant pour Alaska Wild, elle va rencontrer son père, qui a 26 années de retard avec sa fille. Jonah, lui aussi, est dans la partie puisqu’il est proche du père de Calla et ne souhaite que le protéger.

Ce livre est rempli de secrets, de rancœurs, de regrets mais surtout d’amour ! Nous ne sommes pas dans un conte de fées et le livre n’en laisse pas paraître. Dès le début, nous sommes au cœur du mal-être humain. Jusqu’au bout, l’histoire m’a tenue et la fin est malheureusement inévitable même si on en aimerait une plus heureuse. Ce livre m’a tiré les larmes et pas qu’un peu, je confesse, j’ai du me cacher pour ne pas inquiéter mon chéri !

Un livre qu’on ne peut pas rater !

Alaska Wild de Ka Tucker, paru en février 2019 aux éditions Hugo&Cie, 17€

Sugar Bowl – Tome 2 Sugar Rush by Sawyer Benett

A la fin du Tome 1, nous avions laissé Sela, en larmes, devant la porte de Beckett. Il n’avait pas supporté les mensonges de Sela, c’est la chose qu’il déteste le plus. Bien évidemment, il va se rendre compte de son erreur et retrouver Sela pour se faire pardonner.

Il ne s’agit plus réellement d’une relation entre un Sugar Daddy et sa Sugar Baby, on voit le couple évoluer. Ils ont dorénavant un objectif commun : faire tomber leur rivale, le violeur de Sela : Jonathon Townsend. D’ailleurs, ils trempent dans des affaires louches, ils vont donc profiter de cette situation et lui faire payer ses actions.

J’ai encore pu dévorer ce livre, les personnages sont de plus en plus creusés. L’auteur a mis en avant Sela et Beckett mais a su intégrer d’autres personnages ayant des histoires tout aussi dramatiques. J’ai tout de même connu quelques longueurs sur certains passages mais j’avais hâte de connaître la fin !

On peut assurément passer un bon moment avec cette trilogie, que va-t-il se passer dans le tome 3 ? Wait and See !

Sugar Bowl – tome 2 Sugar Rush by Sawyer Bennett, paru en mars 2019 aux éditions Hugo&Cie, 17€

Sugar Daddy – Tome 1 de Sawyer Bennett

Sela, jeune femme violée à 16 ans essaye de se reconstruire. Dix ans plus tard, elle découvre que l’un de ses violeurs n’est autre que Townsend Jonathon un multi-millionnaire ayant lancé son site de rencontre Sugar Daddy. Pour tenter de se rapprocher de son agresseur, Sela va côtoyer Beck, l’associé de TJ. Mais elle va découvrir qu’il est compliqué de se venger et de manipuler quelqu’un lorsque les sentiments s’en mêlent…

J’ai commencé ce livre ce dimanche 3 mars et l’ai terminée ce même jour, mon seul regret est de ne pas avoir le tome 2 sous la main ! Comme je vous le disais dans un de mes précédents articles, cette année, je me fais plaisir et lis ce que j’aime. Encore une belle découverte avec cette romance, Sugar Daddy met en avant le mal-être de Sela, son désir de vengeance mais surtout la complexité pour elle d’aimer de nouveau. Beck saura être un réel soutien pour elle, sauf si elle dérape …

Un livre émouvant, une écriture bien pensée, avec un contexte actuel sur le thème des Sugar Daddies. Mon seul regret pour cette lecture est l’aspect « SEXE ». J’adore toujours les histoires d’amour tiraillées par des secrets, des mensonges et des tragédies. Mais qui pour notre plus grand bonheur se finissent bien (sans grande surprise). Il y avait trop de parties de « jambes en l’air »… Peut-être qu’en vieillissant, je commence à rechercher autre chose ?

Une bonne lecture à vous, toutes les épreuves ne nous rendent pas plus forts !

Sugar Daddy de Sawyer Bennett, paru aux éditions Hugo New Romance en février 2019, 17€

Calder et Eden – Tome 1 de Mia Sheridan

Calder a grandi au sein d’une communauté, depuis des années coupée du monde. Cette communauté est scindée en deux groupes distincts. Le conseil réunissant les penseurs du groupe vivant dans des maisons avec eau courante, électricité… Et les ouvriers dont fait partie Calder vivant dans des cabanes à même le sol.

Un jour, le gourou de cette secte va trouver l’Elue, elle s’appelle Eden. Elle leur permettra d’accéder au paradis.

Une romance secrète et interdite va se créer entre Calder et Eden, mais l’amour sera-t-il suffisamment fort pour combattre un futur noir ?

Mia Sheridan est l’une de mes auteures préférées, elle sait toujours m’entraîner dans ses histoires. J’ai été réellement surprise par ce roman qui change des histoires habituelles. Il aborde un sujet sensible, traduit ici par l’emprise psychologique d’Eden et Calder. Les personnages sont touchants, on est vite amené à les plaindre et à souhaiter leur fuite.

On sait dès le début que cet amour ne pourra pas survivre et qu’une tragédie ne pourra que se produire. J’ai qu’une envie, lire le tome 2 (actuellement dans ma PAL) et ainsi découvrir si Calder et Eden sauront surpasser les épreuves !

Une Bonne lecture à vous, on est vite sous l’emprise d’un gourou….

Calder et Eden de Mia Sheridan, paru en février 2019 aux édition Hugo New Romance, 17,00 €